Conçus pour les employés des services postaux Le groupe Deutsche Post DHL présente son nouveau concept vestimentaire

En deux ans et demi, le groupe Deutsche Post DHL a su créer une nouvelle ligne de vêtements dédiée aux employés des services postaux. Revenant aux couleurs traditionnelles jaune et noir de l’entreprise, les nouveaux uniformes offrent une meilleure protection contre le mauvais temps mais aussi un style plus contemporain. La veste à capuche GORE-TEX en est la pièce maîtresse.

Tous les jours, 100 000 postiers livrent paquets et colis partout en Allemagne. Si leur travail repose aujourd'hui en grand partie sur les dernières technologies, il exige toujours deux qualités : une excellente condition physique et la volonté de travailler en extérieur par tous les temps : sous le soleil, la pluie, le froid, le vent ou la neige.

Le groupe Deutsche Post DHL, qui emploie aujourd'hui 480 000 personnes dans 220 pays, est l’une des plus importantes entreprises privées au monde. La société de logistique et de communications, cotée en bourse en 2000, possède deux marques : Deutsche Post, principal fournisseur de services postaux en Europe, et DHL spécialisée dans la livraison express, le transport de marchandises, le commerce électronique et la gestion de la chaîne d'approvisionnement à l'international.

Nouveau départ, 15 ans plus tard

Il y a 15 ans, Deutsche Post lançait sa première génération d’uniformes modernes, avec un déploiement international en 2000. « Nous sommes très attachés à notre marque et à son identité visuelle » déclare Albert Krämer, Chef de projet marketing pour la conception de vêtement, depuis son bureau de la futuriste « Post Tower » à Bonn. « Nos uniformes jouent à rôle essentiel dans ce domaine » C’est pourquoi, lors du lancement de la première ligne de vêtements, l’entreprise a fait appel à l’institut privé de sondage Allensbach pour enquêter sur son impact auprès du grand public mais aussi sur sa valeur médiatique. Les résultats ont été assez impressionnants. Chaque jour, les postiers ont un contact visuel avec quelques 17,4 millions de personnes, et un contact personnel avec 6.7 millions de clients. 96% de la population ont un contact direct avec un employé des services postaux en charge des courriers et colis. Les chargés d’enquête ont accordé une grande valeur à ces chiffres, notamment en termes de coûts média : critère souvent utilisé pour le calcul d’une opération publicitaire. Ils sont arrivés à la conclusion que pour l’entreprise, la valeur du potentiel média de l’uniforme était de 103 millions d’euros par an et 744€ à l’année par employé.

15 ans plus tard, il a été décidé que la ligne de vêtements devait être renouvelée. Objectif : apporter plus de fonctionnalités et de confort pour les utilisateurs, mais aussi permettre une identité visuelle plus moderne et plus attractive.

Pour cela, la Deutsche Post a souhaité revenir à ses couleurs traditionnelles. Les uniformes première génération avaient été réalisés en bleu et jaune, couleurs de la Postbank. Après la scission, le but était de ré-attribuer les couleurs jaune et noir à la Deutsche Post et d'ajouter du noir aux couleurs jaune et rouge de la marque internationale DHL. Autre élément important : il s'agissait de mieux protéger les employés contre les intempéries afin de préserver leur forme et leur santé.

Les médecins du travail confirment qu’une tenue de très bonne qualité répondant aux besoins physiologiques des employés peut réduire le nombre de rhumes, de grippes et de douleurs articulaires mais aussi empêcher les rhumatismes. Albert Krämer met également en avant un autre point important :

Au fil du temps, l’uniforme a besoin d’être renouvelé. Les entreprises doivent proposer des modèles plus modernes et innovants, pour que les employés aient envie de porter leur vêtement. C’est aussi un moyen pour l’entreprise de valoriser ses employés.

Le nouvel uniforme : un travail d’équipe

Ce projet présentait des risques : l'apparition d’un problème après distribution de la totalité des vêtements, ou un manque d’adhésion des employés. Pour éviter tout risque d’erreur, le meilleur moyen était d’intégrer au projet les employés des services concernés, et ce dès le départ. L’équipe principale du projet a donc été composée d’employés en charge du marketing, de l’identité visuelle, des achats et de la logistique, mais aussi de la gestion des courriers et colis. Un groupe de travail rassemblant des membres du comité d’entreprise ont également été ajoutés à l’équipe. Albert Krämer, coordinateur de l’équipe principale et directeur du projet explique :

Cette organisation a été très importante pour nous car elle a permis de montrer que tous ensemble, employeurs et employés, nous pouvions échanger nos points de vue et aboutir à une décision commune concernant cet uniforme.

Mission accomplie ! Les nouveaux vêtements ont été bien acceptés par les postiers. Ils aiment les porter. Pièce maîtresse de la tenue : une veste à capuche GORE-TEX, appelée aussi vêtement de protection. Elle est tellement imperméable que même portée avec un casque de vélo sous la pluie, l’utilisateur n’est pas mouillé. Elle est aussi légère et respirante qu’une veste de sport haut de gamme, tout en offrant les fonctionnalités nécessaires.

Un vêtement « cinq en un »

Aspect très innovant de l’uniforme : le vêtement de protection constitue la partie extérieure de ce que l'on considère comme une tenue « 5-en-1 ». En réalité, il s'agit d’une tenue constituée de deux pièces qui peuvent se porter de 5 manières, chacune offrant des avantages légèrement différents. La deuxième pièce de la tenue est une veste softshell coupe-vent dont les manches sont amovibles. Selon la façon dont on porte ces deux vêtements, on obtient un anorak d’hiver, une veste résistante à l’eau et coupe-vent pour la mi-saison, une veste mi-saison uniquement coupe-vent, une veste de pluie légère ou un gilet coupe-vent.

Ce concept a été développé par l’entreprise Kreativcontrol basée à Munich. D'après sa directrice générale, Christine Jäger,

Un bon modèle est avant tout un modèle qui fonctionne et que l’on peut porter. Il doit également pouvoir se coudre et être commercialisé.

Lors des premières réunions de travail en 2012, l’équipe principale a dressé les bases du nouveau vêtement en collaboration avec Kreativcontrol. Ont été discutées les différentes caractéristiques requises mais aussi les suggestions des postiers et les idées apportées par le comité d’entreprise. Parmi les suggestions : faire en sorte que les poches soient positionnées au même endroit sur les deux vestes, ou bien que la veste imperméable soit suffisamment compacte pour se plier facilement.

Afin que le poids et le volume soient minimisés, le nouveau laminé GORE-TEX 3 couches avec technologie Micro Grid a été sélectionné. Sa doublure polyamide résistante à l’abrasion permet au vêtement de glisser facilement sur les autres couches portées en-dessous, offrant une grande liberté de mouvement. Parallèlement, la matière est hautement respirante, légère et si robuste que la veste peut se plier facilement et se faire toute petite sans être endommagée.

Conjuguer fonctionnalités et rentabilité grâce à la réduction du nombre de vêtements : ce produit 5-en-1 allait remplacer l’utilisation de vestes multiples mais aussi offrir plus d'avantage aux utilisateurs.

En termes logistiques, nous mesurions les économies potentielles

Déclare Dagmar Kernweisz, responsable « dispo trading solutions » chez DHL, en charge des livraisons de vêtements au sein de l’équipe principale de travail. « Cela signifiait limiter le nombre de vêtements transportés tout en offrant toujours un équipement de qualité. Cela permettait aussi d'alléger notre entrepôt central.

Test terrain et 40 questions

Le prototype de la veste 5-en-1 a été soumis à un test terrain à grande échelle. Pour cela, 600 vestes dotées du nouveau design ont été fabriquées. La moitié a été distribuée à la Deutsche Post, l’autre à DHL. Lors d'un événement organisé pour l’occasion, les membres de l’équipe principale ont présenté la première veste à 200 employés faisant partie du « Top 200 », c’est à dire les 200 postiers arrivés en tête du sondage « votez pour votre facteur préféré » ou du concours du meilleur postier.

Ces personnes ont une importance toute particulière pour nous.

déclare Albert Krämer.

Nous avons considéré qu’ils seraient très exigeants vis-à-vis de leurs vêtements et qu’ils les testeraient avec beaucoup d'attention. Nous avons également pensé qu'ils seraient de bons prescripteurs pour leurs secteurs respectifs.

L’équipe principale a fait fabriquer les vestes de test dans trois matières différentes, issues d’entreprises concurrentes. L'attribution des matières a été faite au hasard aux 600 personnes et les vêtements ont été fabriqués aux tailles correspondantes. Les vestes avaient toutes la même apparence, de manière à ce que les participants ne puissent pas reconnaître la matière utilisée. Chaque veste portait une référence unique.

Un questionnaire de 6 pages comportant 40 questions a été distribué à chaque participant,

Explique Sabine Walber du service central de livraison des courriers et colis. À l’issue du test, six mois plus tard, le même questionnaire leur a été envoyé, avec une zone « commentaires » supplémentaire. Les participants avaient pour consigne de retourner le questionnaire dans les plus brefs délais.

Les caractéristiques techniques mentionnées incluaient la respirabilité et le confort ressenti dans différentes conditions climatiques, et la protection aux intempéries. D'autres questions avaient attrait à la tenue des couleurs après plusieurs lavages et frottements, à l'ajustement, et à la façon dont certains éléments fonctionnaient au quotidien.

Les participants ont fait toutes sortes de suggestions utiles : modifier le système d'ouverture des poches, ou avoir une version avec et sans zones de ventilation latérales selon le mode de transport du postier (camionnette, en vélo ou pédestre). La plupart des suggestions concernaient la coupe des vêtements. La veste de test avait été conçue de façon contemporaine et près du corps. Pour un très grand nombre de personnes, cette coupe s’est avérée contraignante au quotidien. Autre résultat concernant la matière utilisée : les vestes réalisées avec le laminé 3 couches de Gore sont arrivées en tête de classement, considérées comme les plus performantes en termes de protection contre la pluie, de confort et de durabilité.

Déploiement en 2015

Suite aux résultats du test terrain, quelques éléments de conception ont été modifiés par l’équipe. Les spécifications techniques requises au moment de l’appel d’offres ont également été mises à jour,

Indique Nicole Herking, Responsable de l’approvisionnement des uniformes. La fabrication des vêtements a commencé en mars 2015 dans des usines d’Europe de l’Est, pour différentes tailles et pour des personnes âgées entre 16 et 60 ans. Les livraisons se sont faites petit à petit. Les postiers ont progressivement été équipés selon l’approvisionnement des dépôts, portant ainsi une tenue correspondant aux attentes qu’ils avaient formulées eux-mêmes. En Septembre 2015, 65 000 colis contenant les vêtements étaient livrés.

Afin que les employés se familiarisent avec tous les avantages de leur nouvelle tenue, une campagne de communication a été menée dans toute l’entreprise. Une brochure sur la veste 5-en-1 a été réalisée, des articles sont parus dans le journal interne et un site internet interne a été créé pour présenter le catalogue de la collection aux employés. L’entreprise a également ouvert un service d'assistance aux employés via une hotline.

Les livraisons de vêtements destinés aux autres pays européens se sont déroulées au premier trimestre 2016. Les autres livraisons ont continué progressivement. Toutes les personnes de l’équipe s'accordent à le dire : le succès immédiat de ce projet. est dû à l'implication, dès de le départ, de toutes les parties concernées. En se consultant mutuellement à intervalles réguliers, les membres de l’équipe ont pu définir les actions successives à mener et réaliser leur objectif de proposer un nouveau concept vestimentaire. Deux ans et demi pour réaliser un projet de cette envergure, ce n’est pas long.

Cela n’a été possible que grâce à un travail d’équipe efficace,

déclare Albert Krämer.
 
Auteur : Franz Frisch
Légende :
De gauche à droite : Annika Lara Bartholomäus ; Chef de produits, Dagmar Kernweisz, Head Dispo Trading Solutions et Sabine Walber, service des livraisons des courriers et colisLa construction de vêtements imperméables avec poches fonctionnelles et fermetures à glissière imperméables assure une protection contre la pluie.